Cycle 3

Classe de CE2-CM1

Histoires à l’endroit

Les CE2-CM1 ont écrit ces histoires un peu loufoques d’après la nouvelle « Histoire à l’endroit » de Bernard Friot (tirée du recueil « Histoires pressées »). Cherchez bien, il y a cependant une logique dans chaque histoire ! :-))

Un hippopotame faisait l’acrobate. Survint un cheval très bavard qui mangea l’hippopotame à la soupe au chou. Un cochon savant monté au plafond dévora le cheval avec des frites. Un lapin chanteur dégusta le cochon avec de la purée. Mais la fourmi dit : « Pouah ! ça me donne mal au cœur ! ».

Marie P. et Estebann

Une girafe avec une jupe jouait à la danseuse. Surgit un gros bœuf journaliste qui en fit une brochette avec du poivre et la dégusta. Soudain une jument arriva au galop avec son chapeau de cowboy et ses lunettes de star à paillettes et diamants. Elle dévora le bœuf haché avec des frites et du sel. Une chauve-souris avec un parapluie arriva en battant des ailes et avala la jument avec des pâtes à la bolognaise. Une fourmi minuscule arriva et dit : « Beurk ! C’est dégoûtant une chauve-souris ! ».

Marie C. et Ninon

Un hippopotame écrivait un poème pour son épouse. Un léopard en costume cravate avala l’hippopotame avec un peu de sauce barbecue. Une biche en jupe dévora le léopard en pot au feu. Un chaton qui avait une casquette engloutit la biche avec du riz. Mais la fourmi, écœurée, dit : « Du chaton ? Pouah ! Ce n’est pas bon du tout ! ».

Anaëlle et Coralie

Un dragon de Komodo en costard regardait un planisphère. Une hyène blagueuse goûta le dragon de Komodo avec une sauce bolognaise. Un tigre joueur de raquettes mangea la hyène à la sauce tartare. La fourmi dit : « Pouah ! ça me fait mal au foie ! ».

Louan

Un orque jouait tranquillement au water polo. Survint une petite baleine championne de surf qui dégusta l’orque à la bolognaise. Un ours polaire militaire engloutit la baleine au barbecue. Un pingouin rockeur grignota l’ours polaire cuit au four. Mais le maquereau, écœuré, dit : « Pouah ! Du pingouin ! Je vais vomir… ».

Nicolas et Titouan

Un éléphant avec une barbe blanche et un chapeau de cowboy jouait à la dînette. Un crocodile du pôle nord dévora l’éléphant en faisant un barbecue. Un cochon avec un pull engloutit le crocodile bien cuit. Mais la mouche, écœurée, fit la grimace : « Du cochon, pouah ! ça me donne mal au cœur ! ».

Mathis

Une girafe faisait du vélo. Survint un lion en costume doré qui engloutit la girafe à la moutarde. Un bouvier bernois chanteur dévora le lion à la sauce béarnaise. Soudain, un rat policier avala le bouvier bernois au barbecue. Un crabe champion de natation grignota le rat avec des céréales. Mais la fourmi cuisinière, écœurée, dit : « Pouah ! Du crabe, j’aime pas ! ».

Arthur et Youna

Un éléphant jouait aux billes. Survint un léopard qui avala l’éléphant au sel. Un chat avec un collier de chien dégusta le léopard à la sauce tomate. Une mygale acrobate mangea la chat au riz. Mais le moustique, écœuré, vomit.

Tom et Mattéo

Une girafe lisait tranquillement un conte de fée. Survint un loup affamé qui avala la girafe avec des frites. Un chat bon chanteur grignota le loup au barbecue. Une poule en costume de lapin mangea le chat avec du poisson pané. Mais le moustique dit : « Pouah ! ça me fait mal au cœur ! ».

Lucie et Eloïse

Un gros requin jouait à des jeux de guerre. Survint un tigre affamé avec un chapeau qui dévora le requin rôti au four. Un lama avec un pantalon dégusta le tigre avec des frites. Un ouistiti avec des chaussures avala le lama avec des pommes de terre. La mouche dit : « J’aime pas le ouistiti ça donne mal au cœur ! ».

Eliot

Un éléphant allait au marché chercher des frites. Une girafe surgit et engloutit l’éléphant . Un tigre avala la girafe avec des raviolis. Un poulain à tête marron dévora le tigre à la carbonara. Un écureuil dégusta le poulain à la bolognaise. Mais la fourmi dit : « Pouah, ça m’écœure ! ».

Léa et Coline

Nos girouettes

Comment savoir d’où vient le vent ? Telle est la question posée au départ… Au final nous avons réussi à construire un objet qui a répondu à nos attentes : une girouette ! Voici l’article qu’ont rédigé les élèves après cette expérience.

Une girouette sert à savoir d’où vient le vent. On la trouve depuis longtemps sur le toit des maisons ou sur les églises.

Nous avons étudié des girouettes et nous avons essayé d’en fabriquer. Nous avons rencontré un problème au niveau des flèches car elles ne tournaient pas ou alors elles ne montraient pas d’où venait le vent.

Finalement, nous avons trouvé une solution. Pour fabriquer une girouette, suivez donc notre fiche technique !

Matériel nécessaire :

  • du carton plat
  • une paille (non pliable si possible)
  • un bouchon de liège coupé en deux
  • du scotch
  • une épingle
  • du sable
  • de la mousse
  • un pic à brochette
  • une bouteille en plastique
  • des ciseaux

Couper le haut de la bouteille. Mettre le sable humide dans la bouteille puis la mousse pour stabiliser le sable.

Enfoncer le pic à brochette et piquer dessus le bouchon de liège. Mettre une paille à l’horizontale sur le bouchon et la faire tenir à l’aide d’une épingle (pas trop enfoncée pour que la paille puisse tourner).

Découper puis scotcher une flèche en carton à un bout de la paille et une carton carré ou rectangulaire plus grand que la flèche à l’autre bout. S’il n’est pas assez grand, la prise au vent ne sera pas possible.

Pour terminer, placer les points cardinaux sur la bouteille et l’orienter à l’aide d’une boussole.

Attention ! La flèche indique bien d’où vient le vent et non où il va !

Voici nos girouettes :

JPEG - 245.7 ko
Titouan et Nicolas
JPEG - 269.7 ko
Théo Mathis et Estebann
JPEG - 240.1 ko
Ninon Marie et Marie
JPEG - 258.9 ko
Louan Tom et Mattéo
JPEG - 228.7 ko
Eliot Youna et Arthur
JPEG - 240.8 ko
Coline Léa Eloïse et Lucie
JPEG - 202.8 ko
Anaëlle et Coralie

Toujours dans le vent !

Grâce aux moulins à vent nous pouvons connaître la force du vent ! Voici quelques-unes de nos constructions !

Pour construire nos moulins à vent, nous avons utilisé un carré de papier cartonné (de 15cm de côté), un pic à brochette, une épingle, un demi-bouchon de liège et… une perle ! Cette dernière permet au moulin de tourner plus facilement ! Le plus difficile a été de plier et de piquer le papier.

JPEG - 204.2 ko
Moulin à vent 3
JPEG - 206.6 ko
Moulin à vent 2
JPEG - 209.9 ko
Moulin à vent 1

Une fois nos moulins terminés, nous avons relevé le défi d’en construire des plus petits ! Ici le carré fait seulement 8 cm de côté.

JPEG - 159.1 ko
Moulin à vent 4

Classe de CM1

Les leviers

Nous avons cherché une réponse à la question suivante : Un poids de 500gr peut-il soulever une charge de 2 kilos ? Voici nos expériences et nos constatations.

Etape 1 :

JPEG - 5.3 Mo
P1000331

Le point d’appui est au milieu donc on ne parvient pas à soulever le poids d’un kilo avec un poids de 500 grammes.

Etape 2 :

JPEG - 5.1 Mo
P1000332

Le point d’appui est plus proche de la charge la plus faible. Cela ne marche pas. Nous ne parvenons pas à soulever le poids de un kilo.

Etape 3 :

JPEG - 4.7 Mo
P1000333

Le point d’appui est plus proche du poids d’un kilo donc nous parvenons à le soulever même avec un poids plus léger.

Souvenirs de vacances …

Venez lire quelques textes écrits à partir de quatre mots imposés : sable, poche, découvrir et enveloppe.

J’ai du sable dans une enveloppe qui est dans ma poche, que je viens juste de découvrir. Mais aussi un crabe et un chimpanzé. C’est un peu bizarre, n’est-ce pas ?

Théziri

Du sable plein la poche

J’ai découvert dans ma poche plein de sable d’Italie. En souvenir de ma cousine je l’ai mis dans une enveloppe et je l’ai posté.

Océanne

J’ai découvert

Un jour j’ai vu du sable. Et je l’ai mis dans ma poche. Ensuite je suis rentrée chez moi pour découvrir une enveloppe dans ma boîte aux lettres. J’ai déplié la lettre et je l’ai lue.

Leeloo

Sur le sable chaud d’une plage de France, de ma poche tomba une bille et je la cherchai. Mais je ne la trouvai jamais. Alors je fis une enveloppe et je l’enterrai profondément. Je découvris ce que le sable ne me dit pas. Alors j’allai jusqu’à l’eau pour découvir un nouveau monde.

Tom

Nos textes

Nous vous invitons à découvrir dans cette rubrique ddes textes que nous avons écrits. Bonne lecture.

Une nouvelle bêtise du chat assassin

Nous avons lu le livre « Le chat assassin », écrit par Anne Fine puis nous avons inventé chacun une bêtise qu’aurait pu réaliser Tuffy, le chat de l’histoire. Tous nos textes ne seront pas publiés car certains élèves ne souhaitaient que le leur le soit.

Le poisson

Moi, Tuffy, je guettais le nouveau poisson dans la mare du jardin. Mais je ne pus résister, j’ai pris le poisson dans la mare. Je l’ai jeté sur le tapis, d’un coup. Emilie a crié. Les parents d’Emilie sont arrivés. Le papa d’Emilie m’a regardé avec des yeux noirs. La mamn d’Emilie m’a mis dehors, et je me suis demandé pourquoi ils m’avaient grondé. J’étais innocent, et en plus il aurait pu me mouiller !

Gaël

Le chapenzé du zoo

Ce n’est pas de ma faute si le chapenzé (un mélange de chat et de singe) du zoo s’est échappé. D’abord c’est lui qui a sauté sur mon dos. D’accord, je l’ai ramené à la maison mais il n’a pas voulu partir. Et ce n’est pas de ma faute si il a été noyé dans l’évier.

Le père d’Ellie, furieux : « Tuffy ! Qu’as-tu encore fait ! »

La mère d’Ellie mécontente : « Calme-toi ! Mais tuffy ne recommence plus jamais ça ! »

Le père d’Ellie dit : « Il faut l’emmener au vétérinaire ce chat, il commence à me taper sur les nerfs ! »

Ellis fondant en larmes : « Non, papa, non papa je t’en supplie ! »

Pourquoi ils en font tout un plat ? Juste pour un chapenzé. Et pourquoi ils m’accusent moi ?

Leeloo

Quelle injustice !

J’ai dit aux crétins de parents d’Ellie que ce n’était pas moi qui avavit fait pipi dans la bouche du père d’Ellie pendant qu’il dormait. (Il y avait une fuite dans le toit juste au-dessus de la bouche du père d’Ellie.)

Jules

Mon cahier !

Le soir quand Ellie voulut faire ses devoirs, elle a trouvé son cahier du soir déchiqueté dans son cartable. Alors elle est descendue en criant :

« Papa, maman, Tuffy a déchiqueté mon cahier du soir. »

« Oh, ce crétin de chat, il m’énerve, mais il m’énerve alors ! »

« Comme si c’était de ma faute, vraiment ! J’étais dehors avec mes copains. Ça ne peut pas être moi. Et ils m’accusent et ils m’accusent encore et encore. »

Jeanne

Tuffy et les bêtises

Je suis à la maison en train de chasser une souris. Ellie est allée au marché acheter quelque chose. Elle a ramené un bocal, ici dans le salon, puis Ellie, très surprise, se fâche.

« Tuffy, tu as mis tout le bazar, nous ne serons jamais prêts pour recevoir les voisins. »

Ellie, en colère, posa le bocal sur la table. Je regarde attentivement et une grosse chose rouge s’approche de moi.

Ellie me dit : « Tuffy, je m’absente quelques minutes, ne t’approche surtout pas du poisson. »

Ellie part. Je me dis : « Un poisson, miam, miam, mon repas. »

A cette crétine d’Ellie, elle n’a pas pensé à moi. Je prends ce poisson entre mes griffes, mais il est tombé de ma papatte. Beurk, comme il est gluant ce poisson venimeux ! Finalement, je n’ai pas très envie de le manger. Je le laisse sur le tapis et quand Ellie revient elle dit :

« Tuffy, je t’ai dit de ne pas t’approcher du poisson. Regarde, il n’a plus d’eau, il est tout froid. Méchant Tuffy ! »

Ellie me regarde et dit : « Qu’est-ce qu’elle fait là cette souris ? » Je ne répondais que d’un « miam ».

Luna

Travail à la maison

Vous trouverez dans cette rubrique des documents téléchargeables en cas d’oubli du porte-vues à l’école.

Semaine du 8 avril au 12 avril

Word - 29 ko
Dictée N°25